Chutes d’eau

cascade

« Certaines nuits, mon cœur bat si fort de colère que le matin, au réveil, il me fait mal comme s’il s’était frotté contre mes côtes – comme s’il s’était creusé une niche aussi lisse que les pierres sous une chute d’eau. Parfois, une expression calme, douce et placide recèle plus de fureur que des paroles blessantes et haineuses. Et parfois la sérénité recèle plus de force que la colère ou même la furie. Je le sais et je m’efforce d’y parvenir – d’atteindre la paix et la force qu’elle abrite- mais je n’y arrive simplement pas. La rivière ne cesse de tomber en cascade. Son bruit résonne au creux de mes tympans.»

extrait du Livre du Yaak de Rick Bass aux éditions Gallmeister.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s